Teleperformance en live : Rapport n°1

TELEPERFORMANCE (Site de Paris Montparnasse) EN LIVE

RAPPORT 01 : FORMATION DE PARFAITS PETITS SOLDATS WANADOO

Tout d’abord, comme chaque employé d’une entreprise prestataire de services, il naît en moi une sorte de malaise, presque comme une confusion mentale : je travaille pour une entreprise appelée Teleperformance et toute la journée, j’ai des logos, des boîtes, des cd, des documents intranet estampillés Wanadoo… Certes, il s’agit de nous enfoncer dans notre crâne qu’à Montparnasse, nous travaillons tous pour Wanadoo, mais tout de même… C’est une situation bancale, et à la limite, je dirais que ça ns fait perdre nos repères…

Les Formateurs ainsi que les Directeurs du Recrutement passent leur temps à nous dire que ce sont les Techniciens Conseils qui font la force de Teleperformance… Eh bien, ils ont une bien belle manière de les remercier : salaires bas, flicage permanent par le biais des login des téléphones, give us back the money, comme diraient les Américains !
Une chose est certaine, malgré toutes leurs belles paroles de victoire, ils sont à la merci de France Telecom (lequel possède les bureaux) : si ce dernier rompt le contrat, cela entraîne le chômage de plus de 100 personnes… Ils font les fanfarons en nous assurant que le contrat de service client vient d’être reconduit, ce qui expliquerait pourquoi ils embauchent autant en ce moment… Mais Brice m’avait confié que Teleperformance avait eu des ennuis avec l’Inspection du Travail : trop de CDD…

Durant les différents cours liés à la formation, j’ai vraiment l’impression d’entrer dans une secte qui a ses couleurs, son code de comportement…

Mais tous leurs beaux discours me paraissent vains : les procédures qu’ils tentent de nous inculquer ne sont pas appliquées par ceux déjà en place… Pourquoi ? Parce que c’est un métier dur (travail 24h/24, 7 jours/7, horaires jour : de 7h à 0h, horaires nuit : de 22h à 7h, le planning n’est connu qu’une semaine à l’avance, impossibilité de le modifier) usant, avec des horaires épouvantables et des salaires qui ne poussent pas les employés à vraiment s’investir pour le produit… A mon avis, cela ne peut être qu’un travail qui permet de patienter pendant quelques mois, il y a d’ailleurs un fort taux de turn over, rien d’étonnant…
Aujourd’hui, j’ai appris qu’il valait mieux porter une chemise et une cravate pour être bien vu, si je passe en CDI, je sais ce qu’il me reste à faire pour monter en grade…

Bien sûr, il y a des délégués syndicaux (si vous désirez connaître leurs noms, je peux vous les fournir), mais un ancien m’a dit texto qu’ils ne font pas de vagues ! Voici les syndicats représentés : CFTC, CGC, CFDT, CGT, FO… Vous comprendrez aisément que j’ai besoin de temps, et surtout d’être en CDI pour faire quoi que ce soit… Pour l’heure, j’essaie de glaner des informations, je parle aux gens afin de sonder les esprits, c’est-à-dire qui y croit à fond, qui n’y croit pas, etc…

Jusqu’ici, nous avons eu trois formateurs :
- le 1er, Pascal, est d’après ce qu’on dit le meilleur formateur… Dynamique, sympa, il vendrait Teleperformance à un habitant du désert ! A l’entendre, tout le monde s’aime, tout le monde se tutoie, tout le monde travaille dans le même sens, nous serions une grande famille… C’est lui que nous avons eu le premier jour…
- le 2ème, Fabrice, s’est montré plus nuancé : des collègues peuvent vous faire des crasses, il arrive que les Superviseurs soient cons et (cerise sur le gâteau), on se tutoie mais on se fait des sales coups par derrière… Lui, nous l’avons eu durant près d’une semaine, il est mou, pas dynamique, l’on sent bien qu’il est là pour payer son loyer…
- le 3ème, Frédéric, est très très dynamique… Sourire facile, présente très bien, parle très fort… Pour lui, même son de cloches que Pascal : tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, on s’aime tous, la société est formidable…

Aujourd’hui, des événements sont venus rompre la monotonie des lieux :

Vs ne le savez peut-être pas, mais Teleperformance possède plusieurs centres d’appels dans toute la France. Il se trouve qu’il y en a un au Kremlin-Bicêtre et, figurez-vous, il est en grève? Motifs ? Salaires trop bas (7500 F brut), flicages de l’encadrement, etc.

Des militants de Sud sont venus distribuer des tracts à la sortie du site de Montparnasse (où je suis ma formation). La Direction de notre centre, craignant des invasions de type lanetroïen, a jugé bon de faire garder l’entrée du 2ème étage par des vigiles. Au retour du déjeuner, notre formateur (Frédéric) a cru bon de nous  » débriefer  » en ns assurant que les militants en bas de l’immeuble n’avaient rien à faire là, qu’ils n’appartenaient pas à Teleperformance, mais à France Telecom, que ce sont des fonctionnaires, etc.
Concernant le flicage, le même formateur ns a assuré que c’était normal que le Superviseur vienne vs chercher en salle de pause si cette pause excède les 10 minutes réglementaires, normal également que le Superviseur soit constamment sur le dos des Techniciens Conseils puisqu’il faut bien vérifier la qualité du travail des dits Techniciens… Il a ajouté aussi que le flicage ne dérange que les éléments suspects, c’est-à-dire ceux qui ne fichent rien…

Pour ajouter à ce tableau idyllique, j’apprends également aujourd’hui que mon futur employeur paie les employés vers le 5 du mois et qu’il arrive fréquemment que ce soit avec plusieurs jours de retard (le pire étant le 10 du mois, dixit des anciens de la Sté)… Mais cela ne suffit pas, il arrive fréquemment aussi que le Service Comptabilité oublie de payer les heures supplémentaires ! De plus, il fait souvent des erreurs sur les fiches de paie… Dire qu’au tout début, j’étais content de travailler pour une société 100% française ! Je me voyais déjà loin du souvenir des salaires lanetroïens versés en retard, eh bien, non, ça recommence ! Pour l’instant, je suis toujours en formation, je n’ai pas encore signé le contrat de travail, juste une déclaration unique d’embauche…

Au jour d’aujourd’hui, j’ignore si je vais demeurer dans cette entreprise. Je suis écœuré, mais je pense tout de même qu’il y a des combats syndicaux à mener. Je n’aime pas leur éternel discours du « tout va bien, on est les meilleurs ! », ça m’agace ! Ils utilisent des expressions maison qui m’irritent au plus haut point, la pire de toutes est « monter en compétence », le 3ème formateur nous a parlé « d’adaptabilité, de réactivité… »
Je n’aime pas leur arrogance, je n’aime pas leur façon de mettre au pas les employés : c’est une impression qui ressort quand je circule dans les locaux, une impression de verrouillage, une absence de liberté…
De toute façon, je suis soumis à de nombreux tests d’évaluation dès vendredi prochain, si je les réussis, j’éviterai le renouvellement de ma période d’essai et serai assuré d’un CDI à la date du 16 juin 2001…

En attendant, j’espère en apprendre davantage sur l’envers du décor. La Vérité n’est pas ailleurs, non, elle se trouve bien là, juste derrière les présentoirs, les prospectus et les boîtes de Packs Modem et autres Kits de connexion Wanadoo que l’on nous exhibe fièrement…

Un futur employé (anonyme) de Teleperformance France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*