Inde : Nokia refuse de reconnaitre les syndicats chez ses sous-traitants

3.500 ouvriers , travaillant 12 heures par jour et qui gagnent au mieux 121$ par mois, chez le fournisseur de l’entreprise Nokia BYD Électronique à Chennai ont tenu un sit-in d’une durée de trois jours et pourtant l’entreprise refuse toujours de reconnaître le syndicat des travailleurs et de négocier de meilleures conditions.

Pendant ce temps, à Foxconn-Inde dans une zone économique voisine de Nokia, des centaines de travailleurs continuent à répondre d’accusations criminelles pour avoir fait grève et l’entreprise refuse toujours de reconnaître le syndicat.

La campagne LabourStart lancé le 15 Octobre pour réclamer la libération des centaines de travailleurs Foxconn emprisonnés a généré près de 5000 messages de protestation et les travailleurs ont été libérés.

Maintenez la pression et envoyer un autre message au gouvernement du Tamil Nadu aujourd’hui pour appuyer la demande et des travailleurs de Foxconn Electronics BYD pour la reconnaissance du syndicat.

Source : Labourstart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*