Il est né le divin iPad 3 !

C’est le printemps, les oiseaux chantent, les arbres bourgeonnent et les gogos se jettent sur l’iPad 3, sorti le 16 mars dernier. Comme à chaque fois, Apple fait un carton sur les ventes de son dernier gadget tactile, il n’est donc pas étonnant que le Journal du Net annonce le 04/04/2012 que la société a atteint son plus fort titre en bourse, à 632,2 dollars, et il pourrait encore progresser de 60% en deux ans.

Grandiose pour les actionnaires de la pomme, un peu moins pour les sous-traitant…

Dès que l’on retire les chiffres mirobolants et les commentaires extatiques sur le design des produits, l’image d’Apple n’est soudain plus si dorée. Le cas du sous-traitant chinois Foxconn mérite un peu d’attention. Cette gigantesque entreprise d’électronique est le premier producteur mondial de composants informatiques et multimédia. L’iPhone, l’iPad, les téléphones Nokia et Motorolla, les consoles de jeu Wii et Xbox, les ordinateurs Dell, HP et bien d’autres, ce sont eux. En 2012, Foxconn emploierait près de 1,3 millions de personnes, autant de petites mains qui ont rendu possible la création de l’iPad 3.

Faisons un rapide saut dans le temps. En 2008, le tout premier iPad était sur les chaînes de montage de Foxconn (apprécions, au passage, la fidélité d’Apple envers son douteux sous-traitant). Plusieurs ouvriers chinois ont témoigné avoir travaillé durant 6 mois pendant près de 12h par jour, avec seulement un jour de repos tous les 13 jours, et sans aucune pause. En théorie, la loi chinoise prévoit un maximum de 36 heures supplémentaires par mois, mais durant cette période, une moyenne de 120h a été observée dans la région du Guanlan. Ces chiffres et bien d’autres insanités sont rapportés par les militants Hong-kongais de SACOM (www.sacom.hk).

Ceci peut sembler moche, mais ce n’est que l’apéritif, le meilleur était à venir, puisque les nombreux sites de Foxconn ont connu des vagues de suicides, notamment en 2010. Bien heureusement, la direction de Foxconn est aussitôt intervenue en convoquant des moines, pour qu’ils exorcisent l’esprit malin des usines (véridique). Parions que l’origine du mal n’est pas à trouver dans les méthodes de management inhumaines, qui humilient les employés en leur faisant copier des centaines de fois les citations du grand patron, Terry Gou, punition que l’on peut qualifier de gentillette en comparaison des passages à tabac opérés par les agents de sécurité des campus ou les interdictions de parler, bouger, rire ou s’assoupir à son poste de travail. Rien à voir non plus avec le fait de parquer dans des dortoirs minuscules des ouvriers en prenant soin de ne pas regrouper ceux qui viennent des mêmes régions (pour le moral c’est mieux d’être isolé). Vous avez dit esclavage ?

N’exagérons pas, les ouvriers sont quand même payés. Bon, souvent en-dessous du salaire minimum, qui est déjà dénoncé comme insuffisant pour subvenir à des besoins normaux… Bien entendu, d’aucun rétorqueront qu’Apple n’y est pour rien, pourtant c’est bien cette entreprise qui a fixé le quota d’heures hebdomadaires maximal à 60 alors que la loi chinoise prévoit ce maximum à 49. C’est ce qui s’appelle faire dans le social ! Pour 2012, Apple et Foxconn, bons princes, ont promis des améliorations de salaires et des diminutions de temps de travail, d’ailleurs les ouvriers chinois y croient tellement que 150 d’entre eux ont menacé de se jeter d’un toit en début d’année, avant d’être redescendus par l’encadrement, et 200 autres ont fait la même chose à Wuhan (ligne de production Xbox). Un signe d’amélioration, probablement…

Et pendant ce temps-là, en Occident, des millions d’Apple maniaques se ruent sur l’iPad 3, ignorant ou préférant ignorer qu’il est fait de sang et de larmes. Il semble que 94% des détendeurs d’iPhone soient prêts à en changer lorsque le 5 sortira cet été. La consommation futile des uns est la souffrance et la mort des autres. Quand arrêtera-t-on d’acheter les merdes inutiles d’Apple ?

Syndicat de l’Industrie Informatique – CNT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*